AIDE SOIGNANT et AUXILIAIRE DE PUERICULTURE

aide-soignante

 

 

Cher(e)s Collègues,

Comme nous l’avons précédemment annoncé, le Ministère, en réponse à une revendication maintes fois répétées, vient de lancer le chantier de la réingénierie du métier d’Aide soignant ; Auxiliaire de puériculture ; A.M.P. ;

 

Pour FORCE OUVRIERE, ce travail est capital, car il doit à la fois déboucher sur une meilleure reconnaissance de ces professions, une identification nouvelle au sein de l’équipe pluridisciplinaire, l’affirmation précise et actualisée des rôles et missions de chacun dans un cadre règlementaire, la modification de la formation et une refonte totale des grilles indiciaires.

Nous n’abordons pas ces « négociations » uniquement dans un cadre « technique », mais entendons bien, même si le Ministère évacue cette question pour l’instant, que la question des salaires soit posée clairement.

Dès la première réunion, FORCE OUVRIERE a planté le décor.

Il n’est pas question que l’on confie de nouvelles missions aux AS et AP, s’ils ne sont pas réévalués financièrement.

Depuis trop longtemps le Ministère profite d’un système où, attachés à leur profession et à la qualité du service à rendre aux patients, les AS et AP évoluent entre différentes fonctions sans que ne soient reconnues pleinement leur place ni leur mission.

A FORCE OUVRIERE en nous appuyant sur les résultats d’un sondage effectué auprès de ces professionnels, nous entrons dans cette période de travail avec l’ambition d’offrir aux AS et AP la reconnaissance qui leur est due.

 

Nous vous tiendrons régulièrement informés de l’évolution de ce dossier.