Juil 03

Attaque en règle contre les Œuvres Sociales !

UNE ATTAQUE SANS PRÉCÉDENT CONTRE
LES OEUVRES SOCIALES
LA CFDT ET FHF VOTENT LA DISPARITION
DES PRESTATIONS DU CGOS

 

 

Pour Rappel : le CGOS existe depuis 1960 pour apporter des prestations sociales à l’ensemble des personnels
de la fonction publique hospitalière.
IL est financé par une contribution de 1,5 % sur l’ensemble des salaires des agents de la fonction publique
hospitalière, ce qui représente un budget annuel d’environ 380 millions d’euros. Nous constatons un tassement
des recettes depuis plusieurs années, ceci est la conséquence de la politique des ministres de la santé
qui se manifeste :
-par un blocage des salaires
-par des suppressions d’emplois
L’assemblée générale annuelle, du CGOS s’est tenue à Paris le 15 juin 2017. Devant cette situation budgétaire,
plusieurs choix étaient possibles, l’un s’imposait pour Force ouvrière c’était le maintien en état de
toutes les prestations sociales.
La FHF (Fédération Hospitalière de France) qui représente la moitié des administrateurs a trouvé un allié de
circonstance qui répond toujours présent pour la remise en cause des prestations sociales, le syndicat CFDT
(peut-on encore appeler cette organisation un syndicat ??? bien sûr que NON !!!!!!!)
Cet attelage a tout simplement voté :
-la suppression de la prestation mariage (moins 269 Euros)
-la suppression de la prestation coupon sport (de 30 à 50 euros de participation)
-la suppression de la prestation aide à la démarche d’adoption (qui était d’un montant de
1958 Euros)


-la transformation des prestations d’aide à la garde enfants de 0 à 6 ans servis dans les
régions par une prestation nationale aléatoire, qui a pour conséquence la suppression des prestations
crèche, assistante maternelle agréée, garde d’enfant avant et après école et aide à l’enfance,
et ceci acompter du 1/1/2019.
À cela s’ajoute, les baisses décidées depuis le 1/1/2017 :
-la prestation décès de 673€ à 163€
-la prestation maladie de 47% à 45%.
Ces décisions sont proprement scandaleuses. Force Ouvrière s’est opposée de toutes ses forces et à ce
véritable « hold up » organisé par la FHF et la CFDT, nous avons été rejoints par la CGT Sud et l’UNSA.
Si la CFDT avait voté avec les autres organisations syndicales les suppressions annoncées auraient été rejetées,
en décidant de mêler leur vote avec la FHF, ils ont décidé d’agir contre les personnels.
Nous avons le devoir de vous en informer, que les personnels hospitaliers apportent à la CFDT la seule réponse
qu’elle mérite : LE REJET.
Force ouvrière prendra toutes ses responsabilités en mobilisant et en initiant toutes les démarches nécessaires
auprès du Ministère de la santé pour permettre de redonner au CGOS les moyens de son action et du
sens à sa politique sociale.
Nous ne lâchons rien
Au moment où le Gouvernement dévoile ses mesures d’austérité (gel des salaires, baisse des effectifs, économies
sur les dépenses de santé de 15 milliards, nouveau plan triennal contre les hôpitaux, introduction
du jour de carence, réforme des régimes de retraite, … ) la CFDT et la FHF choisissent leur camp !
Au CGOS, c’est la régression sociale et la suppression de prestations,
Partout, ils s’en prennent à notre salaire différé qui finance les oeuvres sociales.
POUR FO D’AUTRES CHOIX EXISTENT :
– Mener la revendication pour augmenter les salaires,
– Augmenter les effectifs dans nos établissements,
– Déplafonner l’indice qui sert de référence aux cotisations CGOS,
– Si besoin, baisser la billetterie au bénéfice de la prestation maladie
Le CGOS n’est pas un Comité d’Entreprise !
Notre priorité reste et restera la défense de la prestation maladie, qui rappelons le compense la perte de
salaire pendant 5 mois après 3 mois d’arrêt, comme de toutes les prestations sociales.
C’est pourquoi la Fédération FO SANTE et l’ensemble de ses syndicats, appellent tous les hospitaliers à signer
et faire signer cette pétition qui sera envoyée aux représentants nationaux de la FHF, de la CFDT Santé,
et du CGOS:
POUR LA DEFENSE DE NOS OEUVRES SOCIALES ET DU CGOS
Non à la disparition des prestations, Non à la baisse du complément de salaire
Retour aux prestations et aux montants· 2016. Ne touchez pas à notre salaire différé.
Rejoignez le seul syndicat qui défend les revendications des personnels Hospitaliers.
Force OUVRIERE.
Nom/Prénom Grade Etablissement