Compte rendu de la réunion du 6 Mars 2018 sur le GHT.

 

 

 

 

 

 

 

  • ACHATS : les achats sont déjà sous la compétence du CHU de Nancy.Une mise à disposition de d’une délégation de 25 % de temps de travail et de signature. Le CPN continue les marchés déjà démarrés, à l’issue tout sera régit par le CHU (établissement directeur). L’impact sur le temps  de  réactivité  des  achats urgents est important et néfaste pour le fonctionnement du CPN. Le CPN garde cependant la main pour les petits achats (- 25 000 euros).

 

  • LE BIO NETTOYAGE : Le bio nettoyage reste sur le marché du CPN, toutefois

FORCE OUVRIÈRE demande à ce que le contrat soit revu, car le manque de temps de travail sur les tâches à accomplir à un impact sur la propreté des locaux.

 

  • LES ACHATS PHARMACEUTIQUES : Les produits pharmaceutiques appartiendront au Groupement d’achat, les produits ne sont pas les mêmes et le CHU n’a pas d’automate. Les pharmaciens participent encore à des réunions.

FORCE OUVRIÈRE redoute des dysfonctionnements.

 

  • LA LOGISTIQUE lingerie relais : St Nicolas de Port sera pris en charge dés le mois de Mars 2018, le CPN pour le 9 Avril, sur la période intermédiaire le CPN suspend le transport de ST Nicolas de Port au CHU. La prise en charge de ce transport reprendra au 9 avril 2018 par nos services. A compter du mois de juin, c’est le CHU qui prendra en charge le transport de notre linge, la maternité transportera le linge des patients. A partir du 1er juin c’est un prestataire privé qui assurera le roulage du linge. Le CPN garde la livraison du linge en intra par le service transport. La direction du CPN est pour le maintient en intra de la livraison du linge, mais toutefois avoue ne pas fermer la porte à quelque chose de plus avantageux.

FORCE OUVRIÈRE considère que la lingerie relais est un service réactif est nécessaire et restera vigilent  au devenir de ce service.

 

  • INFORMATIQUE : Le service informatique est régi par le CHU de NANCY, le

schéma directeur est le même pour le GHT. La convergence vers un outil commun est prévue  pour le 1er janvier 2021, avec des bases communes entre 2018 et 2021. Dix millions d’Euros de projet informatique sur 4 ans, le CPN ne pourra supporter ce coût et demande un allongement de temps de 4 années supplémentaires. A terme une mutualisation des équipes informatiques, localement la direction veut garder nos ressources d’agents.

FORCE OUVRIÈRE défendra les intérêts des personnels du service informatique du CPN.

 

  • CARIATIDE : Ce logiciel ne sera utilisé que pour une durée de 5 ans.

FORCE OUVRIÈRE pose la question sur le choix de cariatide, d’après la direction, ce logiciel est un bon choix, sauf qu’il coûte énormément d’argent pour une si courte durée de vie. En 2023 le GHT optera pour un logiciel patient commun.

 

FORCE OUVRIÈRE reste inquiet sur le devenir de la psychiatrie au sein des GHT, et se pose la question sur la place de l’établissement à  moyen terme. « la psychiatrie est une discipline médicale dont les missions requièrent des moyens essentiellement humains qui seront nécessairement mis en danger par une dilution des moyens qu’annonce la gestion hospitalière des GHT »

 

 Au mois de Mars une prochaine réunion se tiendra sur le projet informatique. Il faut que notre hôpital reste autonome en système informatique. Il faut garder notre entité juridique.