Grève du 7 mars

Pas de treve syndicale pendant la période de campagne électorale présidentielle :

« L’HÔPITAL PUBLIC, MOI J’Y TIENS

ARRÊTONS LA CASSE !! »

TOUS À LA MANIFESTATION  À NANCY

DEVANT L’A.R.S. LE 7 MARS 2017

La casse de l’hôpital public s’accélère, la mise en place de la loi Santé, des GHT, un ONDAM 2017 (Objectif National des Dépenses Maladie) déstructurant, des tarifs en baisse, des plans de retours à l’équilibre drastiques, tout cela conduit à une SITUATION HISTORIQUEMENT CATASTROPHIQUE pour nos établissements.

FORCE OUVRIÈRE l’affirme haut et fort, aujourd’hui le plus grand plan social que connait notre pays, concerne LES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTÉ.

Dans la continuité du combat contre la loi Travail et après le succès de la journée de grève nationale et de manifestations du 8 novembre 2016 contre la loi Touraine et des Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT), FORCE OUVRIÈRE du secteur de la Santé et de l’Action sociale confirment sa volonté, dans le cadre de l’action commune, de poursuivre résolument la construction d’une mobilisation nationale pour créer un axe de résistance supplémentaire aux politiques d’austérité et de régressions sociales qui dégradent fortement les conditions de travail et de vie des salariés.

Ni chien de garde, Ni chien d’accompagnement, Nous ne lâcherons rien !!!

 

Soignants, Administratifs, Ouvriers et Médecins, tous à NANCY pour obtenir :

  • Abrogation de la Loi Touraine
    • Abandon de la « territorialisation » de l’offre de soins, des GHT et des restructurations
    • Arrêt des fermetures de lits et des suppressions de postes
  • Fin des enveloppes limitatives et abandon du plan ONDAM triennal de 3,5 milliards d’économies sur les hôpitaux
  • Octroi de moyens budgétaires suffisants à l’ensemble des établissements de santé relevant de la Fonction Publique Hospitalière, embauche en fonction des besoins, titularisation de nos collègues contractuels dans la FPH
  • Des politiques sanitaires et sociales d’un Service Public républicain de santé, de proximité sur l’ensemble du territoire, garant d’une réelle égalité dans l’accès aux soins,
  • Octroi des moyens budgétaires permettant aux établissements sanitaires et médico-sociaux d’assurer leur mission de service public, social, médico-social privé, d’investir, d’embaucher et de titulariser nos collègues contractuels et en CDI dans le secteur privé.
  • Augmentation des salaires dans les secteurs public et privé, ouverture de vraies négociations sur les carrières et les grilles indiciaires.
  • Maintien de tous les instituts de formation (IFSI, IFAS, IFTS etc. …)
  • Abrogation de la Loi Travail, Loi qui est un levier pour détruire notre Statut et les Conventions Collectives
  • L’amélioration de nos conditions de travail,
  • Le remboursement de l’État des 300 millions d’euros volés à l’ANFH supprimant la moitié des études promotionnelles,

 

Marisol Touraine, celle qui a mis en place les GHT, découvre une situation dans les hôpitaux qu’elle a créée, dans la continuité de ses prédécesseurs :

 

L’épidémie de grippe confirme la nécessité de l’abrogation de la loi Touraine

 

Avec le regroupement des 850 hôpitaux réduits à 135 GHT, ce sont 16 000 suppressions de lits et 22000 postes de personnels en moins qui sont programmés dès 2017 alors que le manque criant de lits ne permet pas de faire face aujourd’hui aux demandes d’hospitalisation.

Et la ministre de la santé propose de reporter les hospitalisations, de déprogrammer  des activités médicales et chirurgicales (quant on pense qu’il faut des mois pour avoir un rendez-vous à l’hôpital !),…. de transférer vers le privé les malades refoulés des services de l’hôpital public.

Toute honte bue, elle ose accuser le personnel, tout comme le président du Conseil national de l’ordre des infirmiers, de ne pas être vacciné contre la grippe en les rendant responsable de la propagation de l’épidémie de grippe et d’une augmentation de la mortalité des personnes âgées dans les services de long séjour. De tels propos sont inacceptables et insultants pour les personnels

Ils soignent des budgets, nous on soigne des personnes :

Le 7 mars 2017, arrêtons la casse ! 

J’arrête de rouspéter seul dans mon coin,

Je viens à la manifestation à NANCY

 DEVANT L’A.R.S. DÈS 14H LE 7 MARS 2017