Revenir à CHSCT

CHSCT du 21 mars 2017

En déclaration liminaire FORCE OUVRIERE a dénoncé être court-circuité concernant les questions au CHSCTet être obligés de les poser par recommandé avec accusé de réception,sachant que les questions sont choisies en collaboration Président du CHSCT / secrétaire du CHSCT (CGT).

– Prise en charge des assurances des véhicules personnels utilisés pour leur travail.

-La mise en application de l’application WOOG.

-Seulement 5 jours de préférences sont autorisés aux agents de la MAS sur le planning prévisionnel.

FORCE OUVRIERE a fait un rappel à la loi relatif aux modifications importantes des conditions de travail et les réorganisations des services et informe le PRESIDENT DU CHSCT des

conséquences en l’absence de ces informations, notamment qu’il s’expose à un référé suspension auprès de la juridiction compétente.

  • Concernant l’ordre du jour du CHSCT le suivi des préconisations CHSCT n’a pu avoir lieu , défaut de préparation du DRH
  • Information de la direction des soins/ qualité/ gestion des risques AFT/ EMATED.
  • Retour sur le CREX concernant l’incendie au sein de l’unité F
  • Point sur le PAPRIPACT 2017
  • Bilan des ENNOV et orientation évolutive

Le service de Santé au Travail a fait la présentation des accidents de travail de 2016 et propose pour l’amélioration des risques psychosociaux une formation pour les membres du CHSCT par

l’ARACT (Association Régionale de l’Amélioration des Conditions de Travail).

FORCE OUVRIERE a demandé l’état d’avancement au sujet de l’agression d’une famille envers le personnel de l’unité E.

réponse : Une enquête est en cours suite aux différentes plaintes déposées.

QUESTIONS DE FORCE OUVRIERE EN SUSPENS

  • Affichage de la note de service « d’un agent victime d’un accident ou d’un malaise »
  • Information des pathologies contagieuses pour les agents intervenants auprès des patients.

FORCE OUVRIERE

déplore le peu de temps de la direction que sa grande bonté a bien voulu accorder aux questions posées par 3 les Organisations Syndicales c’est à dire à peine dix minutes.

FORCE OUVRIERE attend de la direction UN VRAI DIALOGUE SOCIAL