Malaise à l’Unité E

Madame le docteur PICHENÉ, Madame le docteur MISSENARD, Messieurs,

Pour donner corps à nos mails du 7 du 11 avril et du 4 mai, je vous joins le courrier ci-joint qui se passe de commentaires si ce n’est ceux qui restent dans l’ attente au regard de nos mails qui vous sont parvenus, sur la souffrance des personnels.

Cordiales salutations

Monsieur ÉRIC PRÉVOT