Délégation FO .

20h15. La délégation force ouvrière sort de l’entretien avec MR DAUBERTON conseiller au ministère de la santé et MME PIQUET de l’ARS.
Pendant plus d’une heure nous avons pu exposer les problématiques que les agents du CPN rencontrent dans l’exercice de leur mission.
Certe, il a pris le temps d’écouter nos revendications sans apporter de réponse enthousiaste.
Nous avons pu fournir à l’appui de nos revendications des documents pouvant appuyer nos demandes.
Nous ne manquerons pas de vous informer de la suite que MME LA MINISTRE DE LA SANTÉ MME BUZIN apportera à nos demandes.

 

CHSCT extraordinaire du 6 Juillet.

CHSCT extraordinaire pour défendre les conditions de travail très difficiles de nos collègues du parc auto du Cpn .
FO NE LÂCHE RIEN !

Urgent mobilisation massive !

Ce que dit le Directoire…

Que la Force Ouvrière soit avec Toi !

Pinocchio !

Préavis de grève.

1er Mai !

A la tête de FO, Pascal Pavageau veut « réhabiliter » le syndicalisme

Le futur numéro un de FO, Pascal Pavageau, condamne la « logique d’individualisation » de la société prônée selon lui par Emmanuel Macron et se prête à rêver d’une « réhabilitation » du syndicalisme, dans un entretien à l’AFP.

Celui qui doit être élu le 27 avril secrétaire général de Force ouvrière, précise d’emblée qu’il n’est pas franc-maçon et n’appartient à aucun parti. Une façon pour lui de marquer une distance avec Jean-Claude Mailly, à la tête du troisième syndicat français depuis 2004.

« Je veux incarner l’indépendance, ce qui est un changement depuis la création » de FO en 1948, après une scission avec la CGT: tous les secrétaires généraux de FO étaient adhérents du parti socialiste.

La ligne de ce presque quinqua issu de la fonction publique? Celle de FO « historique », c’est-à-dire « négocier à chaque fois qu’on peut le faire car la négociation est un rapport de force, un bras de fer intense ».

Et ensuite? « Pas d’état d’âme » à aller à la contestation, qui va de l’action en justice à la grève et à la manifestation.

Approuvant la convergence des luttes prônée par la CGT, il lui préfère le terme « unité d’action ». Mais elle « ne s’improvise pas et se prépare ».

Le terrain semble propice, selon lui. « De plus en plus de travailleurs et de citoyens sont d’accord pour dire que la vision de Macron du nouveau monde où on est tous livrés à nous-mêmes, tous autoentrepreneurs, ne correspond pas à l’esprit d’une République d’égalité des droits ». Continue reading

La mort du service public